Les travaux sur la Place Saint-Pierre sont reportés…

Vous l’aurez probablement remarqué, les travaux promis en octobre par la Région et la Commune pour sécuriser les cheminements piétons sur la place (suppression des places de stationnement dangereuses) et pour lutter contre le stationnement sauvage n’ont finalement pas démarré.

Après trois réunions publiques ces derniers mois avec les autorités régionale et communale, l’amélioration de la place est au point mort. Lors de la dernière réunion organisée par la Commune en septembre, il y avait une unanimité pour sécuriser les passages piétons et pour empêcher le parking sauvage. Un désaccord a surgi sur l’emplacement des zones de livraison pour les commerces. Plusieurs intervenants souhaitent aussi que toute suppression de place de parking, même dangereuse, soit compensée par des stationnements ailleurs. Faute de consensus, aucun aménagement n’aura donc lieu pour l’instant…

La Commune et la Région ont prévu d’organiser une nouvelle réunion avec les habitants et commerçants le 23 janvier.

Nous espérons qu’un équilibre pourra rapidement être trouvé afin de sécuriser la place et d’en améliorer son espace. Il est grand temps ! La densification du quartier (près de 200 nouveaux appartements et autant de parkings souterrains construits récemment) ainsi que le succès de plusieurs nouveaux commerces (mais beaucoup de clients utilisent malheureusement les trottoirs comme zone de parking minute ou de chargement) nécessitent des améliorations rapides dans l’intérêt et le respect de tous : habitants, commerçants, clients, étudiants, passants, etc.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les discussions qu’il y a déjà eu sur ce dossier, laissez-nous un message sur la page Facebook ou via broebelair@gmail.com.

Clean Up Place Saint-Pierre

Les élèves de l’Ecole Ernest Richard et le service Prévention Propreté de la Commune d’Etterbeek organisent un Clean Up de la Place Saint Pierre le jeudi 16 novembre 2017 de 13h30 à 15h30.
Soutenez-les et participez!

C’est la rentrée… : améliorations en vue pour la Place Saint-Pierre ?

Rappelez-vous… Début 2015, des habitants, commerçants et usagers du quartier de la Place Saint-Pierre réalisaient une cartographie de la Place. Ils identifiaient toute une série d’améliorations possibles concernant l’utilisation de la place et son cadre de vie. Le collectif Broebel’Air présentait ensuite ces résultats au Ministre Bruxellois Pascal Smet et au Bourgmestre Vincent De Wolf. Les autorités reconnaissaient l’intérêt de nos propositions.

Deux ans plus tard, avril 2017, après de nombreuses relances, le Ministre et le Bourgmestre se rendaient sur place et promettaient des améliorations rapides. Notamment pour sécuriser les passages pour piétons, respecter les espaces de stationnement et rééquilibrer le partage de l’espace. Pour en savoir plus.

Depuis lors, plus aucune nouvelle n’a été donnée, malgré les différents courriers de plusieurs habitants. En juin dernier, le Cabinet du Ministre nous informait pourtant que la Région avait soumis des propositions concrètes à la Commune lors d’une réunion.

Il y a quelques jours, des marques vertes sont apparues sur le sol de la place au niveau des passages piétons. Des travaux sont-ils en vue ? Lesquels ?

Si des améliorations se concrétisent prochainement, nous nous en réjouissons. Mais plus globalement, est-cela la vision de la participation citoyenne prônée par les autorités ? Nous regrettons que les promesses d’informer et d’impliquer les habitants et commerçants qui utilisent quotidiennement la place ne soient pas suivies dans les faits…

Une monnaie citoyenne à Bruxelles

Depuis quelques semaines, avec Financité et différents mouvements de la Transition, nous travaillons à la mise en place d’une monnaie citoyenne en région bruxelloise.

Cette monnaie citoyenne aura pour objectif de mieux nourrir l’économie locale et éthique et de stimuler la circulation de la richesse créée par les bruxellois dans leur région.

5 monnaies citoyennes fonctionnent déjà en Wallonie : Epi (Sud Luxembourg), Valeureux (Liège), Blés (Grez-Doiceau), Volti (Ciney, Marche, Rochefort), Talent (Ottignies LLN)

En 2017, plusieurs projets vont être lancés : relance à Mons pour le Ropi, démarrage du Sous rire au sud est de la province de Liège, du Lumsou à Namur et du Sol à Ath.

Créer une monnaie locale, c’est transformer des euros et les faire circuler sur une base locale dans des cercles économiques composés d’acteurs choisis. Cette opération est pilotée par un collectif citoyen qui se structure en assemblée générale et peut donner ainsi naissance à une ASBL. Au sein de celle-ci, outre les citoyens, on retrouve aussi les commerçants et producteurs de biens et de services.

Le développement du collectif se fait de façon « virale », de proche en proche. Les valeurs partagées sont formalisées dans une charte articulée autour du respect des personnes et de l’environnement. Le collectif se développe au sein d’un bassin de vie auquel les citoyens s’identifient. Le collectif n’a pas pour ambition de s’étendre le plus loin possible. L’idée est plutôt de favoriser l’émergence de nouvelles dynamiques interconnectées et partageant outils et expériences dans un esprit « open source.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le principe d’une monnaie citoyenne, rien de mieux que de visiter le site de nos amis liégeois www.valeureux.be, le Valeureux étant une monnaie citoyenne dans le bassin de vie autour de la ville de Liège.

Nous avons décidé de créer des groupes de travail à travers Bruxelles: nous réunirons les ixellois et etterbeekois souhaitant s’impliquer dans ce beau projet le lundi 12 juin à 18h à l’Espace TransiStore, 68 rue de Pervyse à Etterbeek.

3 autres groupes se réuniront à Schaerbeek-Evere, Uccle et à Saint Gilles.

Inscription vivement souhaitée via formulaire en ligne.

Si vous ne pouvez participer mais souhaitez rester informé, c’est par ici (formulaire).

Lancer des bombes à graines pour amener plus de couleur en ville !

Faire un attentat de graines, c’est semer la vie…

Le 17 mai, la Bibliothèque Hergé a mené une action Bombes à graines. Elle organisera une nouvelle « Guérilla jardinière » à travers tout Etterbeek, le samedi 24 juin après-midi. Rassurez-vous, cette guérilla est totalement pacifique. Elle est basée à la fois sur le souhait de redonner ses droits à la nature en ville, et l’envie de retisser le lien entre homme et nature en milieu urbain. L’approche sera avant tout ludique. Apprenez à fabriquer vos bombes à graines, puis partez en commando sans tarder et lancez vos bombes partout où vous aimeriez voir pousser des fleurs.

La nature est belle. Elle nous fait du bien, nous rapproche les uns des autres, améliore notre cadre de vie et nous rend d’innombrables services. La présence et la proximité de la nature ont un effet particulièrement positif sur la qualité de vie en ville et sur la santé des habitants. Cependant, avec l’essor démographique que connaît Bruxelles, protéger les ressources naturelles et les espèces, valoriser la nature et préserver des espaces verts en suffisance représentent un véritable défi.

Depuis quelques années, la « Guérilla jardinière » s’empare de nos villes : lancer des bombes à graines, c’est une façon assez libre de semer des plantes. On donne ainsi une chance à la nature de reprendre un peu de place face au béton. Au pied des arbres le long des rues, dans les terrains vagues et autres lieux abandonnés… Une façon de redonner des couleurs à la ville, mais aussi de procurer un peu de nourriture aux abeilles et autres insectes !

Cette « Guérilla jardinière » (ou Green Guerrilla) est une forme d’action directe, politique utilisant le jardinage comme moyen d’action écologiste, qui a vu le jour à New-York dans les années ‘70. Elle défend le droit à la terre, la réforme agraire, et la permaculture. Elle tente de s’opposer à l’excès de béton dans nos univers urbains, afin de faire réagir les pouvoirs publics. A Londres, où les espaces verts manquent cruellement, les guérilleros sont extrêmement actifs. Au-delà des bombes de graines, les jardiniers-guérilleros réalisent des potagers dans des espaces urbains délaissés, font pousser des « incroyables comestibles » sur les plates-bandes et réalisent de l’art urbain avec de la mousse.

En bref c’est une sorte de réappropriation de l’espace public urbain (friches, zones industrielles, espaces verts) par des citoyens désireux de remettre la nature en ville, avec en filigrane des questions brûlantes sur l’autonomie alimentaire des villes, la place du beau dans la cité et sur la propriété privée mal gérée.

Mais c’est avant tout très amusant et délicieusement subversif!

Prenez une pause et reconnectez-vous à la nature…

Rencontre avec le Ministre de la Mobilité et le Bourgmestre

Comme promis, le ministre Pascal Smet et le bourgmestre d’Etterbeek Vincent De Wolf, accompagnés des représentants de leur administration, sont venus ce mardi 25 avril sur la Place Saint-Pierre pour discuter des améliorations proposées par les habitants du quartier.

Les habitants étaient nombreux ce jour là et nous avons pu constater qu’il y a un avis unanime pour améliorer la qualité de vie et les espaces de ce lieu.

Nos deux interlocuteurs se sont montrés très à l’écoute, et nous ont promis de revenir dans quelques semaines pour nous proposer un plan d’aménagement.

Nous avons noté les pistes de solutions suivantes et évoquées durant la visite :

  • la suppression des places de parking dangereuses qui sont dans le prolongement des passages pour piétons;
  • empêcher le stationnement sauvage et dangereux : l’installation de bacs a été proposée ou bien d’agrandir les espaces de plantation (arbustes, buissons…) directement au niveau du sol. L’exemple du réaménagement de l’avenue Hansen Soulie est intéressant : les stationnement sont clairement déterminés et entourés de végétation et grosses pierres qui empêchent le stationnement sauvage;
  • convertir certaines places  en parking courte durée durant la journée, pour favoriser les commerces;
  • zones de livraison claires;
  • regagner des places de parking en mettant une ou plusieurs rues adjacentes en sens unique, comme proposé par la Commune d’Etterbeek est une piste à investiguer. Il faudra évidemment en analyser l’impact en terme de circulation dans les rues concernées.
  • stationnement dans le pourtour de la place, au lieu d’épi sur les trottoirs.
  • amélioration des espaces verts : remplacer les pelouses par de la végétation plus structurée.

Le Collectif de la Place Saint-Pierre a été mis en place à cet effet. Rejoignez-les et partagez vos idées d’amélioration de la place Saint-Pierre.

Un bel exemple de budget participatif

Broebel’Air a participé activement au budget participatif lancé par Bruxelles Environnement pour les Quartiers Durables Citoyens.

Ce n’est pas moins de 100 000 € qui étaient prévus pour des projets en 2017.

Deux représentants de Broebel’Air ont pris part aux délibérations du Conseil des Quartiers Durables. Ce Conseil est composé de façon paritaire de représentants des Quartiers Durables Citoyens d’une part, et de Bruxelles Environnement, du Cabinet de la Ministre en charge et des animateurs des Quartiers Durables d’autre part.

7 nouveaux quartiers ont rejoint cette année la famille des Quartiers Durables Citoyens.

Parmi les projets 2017, aménagements de jardins collectifs, de ruchers, de serres collectives, plantations au pied des arbres de rue, …

Vous souhaitez en savoir plus: écrivez-nous à broebelair@gmail.com

Broebel’Air est membre de IEB

Depuis peu, notre comité de quartier est membre d’Inter-Environnement Bruxelles.

Inter-Environnement Bruxelles est une association fédérant des groupes d’habitants (essentiellement des comités de quartier) de la région bruxelloise actifs sur des questions urbaines, écologiques et sociales.

Un représentant de Broebel’Air a assisté à l’Assemblée Générale le 23 mars dernier. Une occasion de constater que IEB doit faire face à des réductions de ses subsides. Les pouvoirs publics sont de moins enclins à subsidier des organismes qui portent un regard critique envers les projets d’aménagement urbains souvent soutenus par les Communes et la Région bruxelloise.

D’autre part, l’assemblée générale a été l’occasion d’une belle discussion sur le PRDD (Plan Régional de Développement Durable) et le CoBAT (Code Bruxellois de l’Aménagement du Territoire).

Ce sont deux plans stratégiques que la Région est en train de revoir. Le PRDD était à enquête publique récemment… alors que la plupart des mesures sont déjà… votées ! Le PRDD fait la part belle aux promoteurs, permettra de construire (de très grands ensembles) là où c’est difficile pour l’instant et va réduire les organes consultatifs ou informatifs : les riverains, comités, etc auront moins d’impact ou de possibilité d’intervention; moins d’importance pour la protection des espaces verts ou du patrimoine. En résumé, la « bruxellisation » redevient tout à fait possible avec les nouvelles règles.

Pour plus d’info : avis d’IEB et du BRAL sur le PRDD

Nous avons suggéré qu’une séance de « vulgarisation » sur ces deux plans soit organisée par IEB.

Place Saint-Pierre : suite de la Balade Diagnostic et visite du Ministre le 25 avril

Le 11 février dernier, la Commune d’Etterbeek organisait une « Balade Diagnostic » dans le quartier de la Place Saint-Pierre. Une forte délégation communale a été rejointe par plusieurs dizaines d’habitants. La plupart des commentaires, souhaits et propositions d’amélioration du quartier se sont rapidement focalisés sur la Place Saint-Pierre. Notons, entre-autres :

  • Une circulation plus aisée et plus sûre des piétons et des cyclistes, 
  • Un renforcement, le soutien et la mise en valeur du commerce local, 
  • Des espaces verts et de détente plus attractifs,
  • Un stationnement moins chaotique et une lutte contre le stationnement sauvage, 
  • Une place plus propre.

Broebel’Air en a profité pour rappeler son projet de « cartographie » réalisé en 2015 avec les habitants, avec le soutien de Bruxelles Environnement. Nous avions présenté des idées concrètes d’amélioration de la Place aux Autorités Régionale et Communale en 2015. Malheureusement, aucun aménagement proposé n’a vu le jour pour l’instant : les compétences liées à la Place se répartissent entre la Commune et la Région Bruxelloise.

A la demande de Broebel’Air, le Ministre Bruxellois P. Smet et la Commune reviendront dans le quartier pour discuter des améliorations proposées par les habitants. Rendez-vous le mardi 25 avril à 17h30 sur la Place Saint-Pierre. Rejoignez-nous !

Contact et informations : broebelair@gmail.com